We've detected you are coming from a location where we have a regional site.
Please choose one of the following sites:

June - Tomas Yeh.

La mise au point n'est jamais seulement une question de clarté et de définition. La mise au point est quelquefois aussi plus une question de concentration et de décision, elle dépend aussi de la manière dont on dirige le regard du spectateur. De celle dont on guide sa vision.

Durant sa longue carrière de photographe commercial, Tomas Yeh a développé son propre style photographique en se spécialisant dans les photos d'aliments et de natures mortes. Ses photos donnent une impression d'irréalité et font émaner un sens créatif très fort et passionnant. Le thème récurrent de ses photos est celui des bonnes choses de la vie telles que la nourriture, le vin, les fruits et les légumes. Tomas Yeh a réalisé les photos de plusieurs livres de cuisine, dont le grand classique « Johanna’s Secrets », un livre de cuisine qui a presque atteint le statut de culte parmi les grands chefs et autres personnes intéressées par la nourriture du monde de la cuisine. « Mannerström’s Fish and Shellfish » et « Swedish Tastes » comptent parmi les autres livres de cuisine dans lesquels les photos de bon goût de Tomas Yeh essaient de tenter l'œil et le palais. On peut également voir ses photographies dans des galeries d'art et dans plusieurs restaurants très prisés.


 Tomas Yeh commença sa carrière photographique comme assistant de photographes commerciaux et de mode à Malmö, Gothenburg, et Stockholm, ce qui lui apporta une large base technique. « Maîtrisant à présent le côté technique, je peux entièrement laisser libre cours à ma créativité lorsque je travaille. Mon inspiration me vient souvent lorsque je me promène à l'extérieur et que je voie les choses qui sont autour de moi. Il peut s'agir d'une barrière, d'une fenêtre ou de la structure d'un pneu. Une fois que j'ai l'idée de base, je réalise des croquis détaillés. Généralement, je suis bien préparé lorsque je me rends en studio. »

On pourrait bien sûr penser que Tomas Yeh manipule ses photos numériquement. Ce n'est pourtant pas le cas. Il prend toutes ses photos avec des appareils Hasselblad et des composantes classiques tels que la lumière, les filtres, la double exposition, etc. Le modèle d'appareil qu'il utilise le plus est le 201F avec des objectifs de 110, 120, et 150 mm et un multiplicateur de focale.

Tomas Yeh insiste sur le fait que son travail ne représente qu'une partie d'un important effort apporté par une équipe. Lorsqu'il photographie de la nourriture, il travaille avec un directeur artistique, un cuisinier et sa femme, Sara. Sara est la responsable du studio et la personne qui pense aux détails pratiques, comme le style des personnes photographiées et les accessoires. L'ensemble du travail - des croquis du concept à la préparation des plats et la photographie - est réalisé dans le studio qui se compose d'une grande cuisine de gastronome, en plus de la partie plus traditionnelle du studio où l'équipement photographique est entreposé.

Tomas Yeh n'a jamais vraiment voulu qu'on le mette dans une catégorie particulière et explique que ce sont les agences qui décident des contrats qu'il réalise. Mais il ne nie pas porter un certain intérêt à la nourriture. Outre ses contrats commerciaux, il a également travaillé pendant un certain temps sur son propre projet intitulé « Artistic Food Photography ». Vous pouvez en voir les photos sur son site Web : .

Vous y trouverez également une photo du photographe déguisé en pêcheur. Car, outre la photographie, la pêche à la mouche est l'une des passions de Tomas Yeh.